ITINÉRAIRES - Évolution professionnelle

FAIRE SIMPLEMENT CE QUI VIENT A L’ESPRIT

mercredi 11 juin 2014, par Flore Delapalme

ARTICLE PUBLIE DANS LES CAHIERS JUNGIENS DE PSYCHANALYSE n°137, Mai 2013


- S’attacher à soi est une priorité. Témoin le nourrisson arrimé à ses sensations pur constituer son fond et son lieu d’habitation. Plus tard, faire cercle avec soi-même est une bonne position pour se mettre à l’écoute de ce qui convient au fond et suivre ce qui vient à l’esprit. L’enfant y puise les trésors de son imagination, l’homme le sens de sa vie, l’existence un prix et une saveur particulière.


RESUME DE L’ARTICLE :

- En suivant les pas de Jung à la recherche de son mythe, on obtient quelques indications pour « entrer dans ce qui est sien » : s’attacher à faire simplement ce qui vient à l’esprit à la manière d’un enfant s’adonnant à ses jeux.

- Following in Jung’s footsteps as he seeks his myth, you get somme clues as to how to go about « entering into what is yours ». You must be careful to do simply what comes to mind, like a child engaged in playing


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Crédits | ManuDevil, concepteur multimédia